Utilisateur anonyme | Connexion
IFD
Missions Doctorales

                                                                                                                             Chargés de mission d'enseignement ("CME")

                                                                                                                                                Année universitaire 2018-2019

 

 

Programme de formation pour les moniteurs en mathématiques nommés en 2018-2019 à l'UPMC. Ce programme est commun à tous les moniteurs, qu'ils enseignent au premier ou au second semestre.

 

  1. Réunion de rentrée commune à tous les moniteurs de mathématiques :

 

Dates à venir

 

On traitera de quelques questions générales :

 

- l'enseignement en TD,

- les étudiants,

- les rapports avec l'équipe pédagogique,

- les contrôles,

- et toutes questions que les moniteurs voudront poser.

 

De premières indications sur les questions qui seront traitées lors des 4 séances de formation seront données dans cette séance.

 

  1. Présentation de la formation

 

Les moniteurs seront partagés en deux groupes de 15 à 20 personnes, sauf si le nombre des moniteurs est réduit, auquel cas il n'y aurait qu'un groupe.

 

(a) Chaque groupe aura d'abord 3 séances de formation de 3 heures chacune.

Préalablement à certaines séances, on demandera un petit travail préparatoire de réflexion (plus éventuellement, un peu de rédaction) pour alimenter le travail et le débat.

Les dates, salles et heures de chacun des groupes seront précisées ultérieurement.   

Lors de ces trois premières séances, nous étudierons diverses questions concernant l'enseignement des mathématiques aux étudiants. Nous nous intéresserons essentiellement aux questions que voici.

Qui sont nos étudiants ?

Pourquoi viennent-ils à la fac? Que différencie l'université du lycée? Comment les bacheliers perçoivent-ils les mathématiques ? Quelle idée se font-ils de l'université et de leur vie d'étudiants? Qu'attendent-ils de leurs enseignants ? Qu'attendent-ils d'eux-mêmes? Connaissances acquises sur les ruptures entre le lycée et l'université, représentations dominantes des bacheliers sur l'activité mathématique, faiblesse des étudiants sur certains points (en particulier l'usage de la logique dans les raisonnements mathématiques, l'usage des dessins géométriques, graphiques...).

 

Comment travailler en TD ?

Etude des problèmes de gestion et de déroulement du travail mathématique des étudiants dans les séances de travaux dirigés. Quels problèmes rencontre-t-on en TD? Comment pouvons-nous, enseignants, faire en sorte que les étudiants (ou, au moins, une proportion "accespatble" d'entre eux) travaillent plus ou moins efficacement ? (Discussion à partir de pratiques constatées en TD, exemples d'organisations du travail des étudiants encourageant une activités mathématique effective en classe ou ailleurs).

 

Quels exercices ?

L'intérêt d'exercices faciles et/ou "standard" et celui d'exercices qui ne le sont pas. Un même exercice ayant plusieurs formulations logiquement équivalentes, quel impact le choix de telle formulation peut-il avoir sur le travail effectif des étudiants et sur ce qu'ils tireront de l'exercice? La notation compte-t-elle? Devons-nous être généreux en indications? Devons-nous dire aux étudiants à l'avance dans quel direction chercher? Pouvons-nous contribuer de façon concrète à ce qu'ils progressent réellement là où cela nous semble important? Que pouvons-nous faire pour que les étudiants se posent à eux-mêmes des questions mathématiques?

 

En réponse (partielle) à ces questions, nous présenterons certains outils permettant de préparer des exercices efficaces. Nous parlerons notamment de la notion de cadre et la notion de registre (et de leur rôle dans la compréhension de concepts mathématiques); de moyens d'analyse de la potentialité de divers types d'exercices pour l'activité et l'apprentissage mathématique des étudiants (analyse du contenu mathématique, analyse des connaissances mathématiques et de leur mode d'intervention que les étudiants auront à utiliser dans les résolutions). Nous évoquerons aussi certains modes de raisonnement auin ont cours à l'université (dans la recherche et dans l'enseignement) et qui sont très peu présents dans le secondaire (changement de points de vue, usage de symbolisme, pratiques généralisatrices, rôle de la logique...). Et -évidemment- nous illustrerons cela par de nombreux exemples.

 

(b) Une quatrième séance sera organisée ensuite

La date précise en sera fixée avec les participants.

Lors de cette séances, des volontaires seront invités à faire quelques exposés très courts, aussi "pédagogiques" que possible, portant sur un thème libre : enseignement, vulgarisation, fait mathématique intéressant, un point particulier en rapport avec leur sujet de thèse, etc. L'exercice consistera à parler le plus clairement possible et à être compris de tous. Les autres participants seront invités à commenter (et à critiquer) ces courtes leçons.

Fiche module

 

Formateurs :

Marc Rogalski (marc.rogalski@upmc.fr)

Omer Adelman (omer.adelman@upmc.fr)

Laurent Mazliak (laurent.mazliak@courriel.upmc.fr)